Détection et contrôle du nerprun bourdaine et cathartique dans la MRC d’Acton – L’aide de toutes et tous sollicitée

La Corporation de développement de la rivière Noire (CDRN), assistée par l’Organisme de bassin versant de la Yamaska (OBV Yamaska), lance un projet de détection et de contrôle des nerpruns bourdaine et cathartique dans la MRC d’Acton. Ces espèces exotiques envahissantes forestières (EEEF) représentent une menace pour les forêts et les érablières.
La CDRN demande l’aide des producteurs agricoles et forestiers ainsi que des chasseurs et des citoyens pour repérer les endroits où ces arbustes poussent. L’objectif de la CDRN est de repérer les foyers d’infestation de nerpruns dans la MRC et de réaliser un plan d’intervention pour contrôler leur propagation.

Les gens sont invités à participer au projet en prenant en note et en photo les endroits où ils ont aperçu des nerpruns et en les transmettant à la responsable du projet, Ariane Blier-Langdeau (ariane.blier-langdeau@obv-yamaska.qc.ca). Les informations obtenues aideront l’organisme à peaufiner son plan d’intervention.

La prolifération de nerpruns doit être prise au sérieux, soutient Laurise Dubé, présidente de la CDRN. « Comme la mission de la CDRN est de travailler avec les acteurs du milieu, nous voulions offrir une solution lorsque cette menace a été signalée lors de la création du plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC d’Acton », explique-t-elle.
L’aide des producteurs agricoles, forestiers et des citoyens est primordiale dans cette lutte, estime Mme Dubé. « Pour freiner la progression rapide de cette plante, il nous faut les yeux de chaque citoyen à l’oeuvre dans chaque coin du territoire! Les mesures utilisées pourront ainsi être efficaces et nous pourrons mieux protéger la biodiversité. »

Voici des feuilles de nerpuns bourdaines de face. Contrairement aux autres feuillus, ces plants gardent leurs feuilles très tard à l’automne ce qui aide à les repérer.

Voici le revers de feuilles de nerprun bourdaine.

Les nerpruns bourdaines produisent des fruits rouges et noires. Ils ne sont pas comestibles. Les oiseaux les mangent et leurs fientes font que ces plants se répandent rapidement ailleurs.

Crédits photos OBV Yamaska