Maison d’hébergement La Clé sur la Porte: venir en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale

Saint-Hyacinthe, le 21 avril 2020 – Malgré le contexte de la COVID-19, La Clé sur la Porte tient à rassurer les femmes et les enfants victimes de violence conjugale et les encourage à la contacter. « Notre message principal aujourd’hui est de faire savoir aux femmes qui sont victimes de violence conjugale que la maison d’hébergement est ouverte et que nous continuons d’offrir nos services d’aide et d’hébergement gratuitement et ce 24 heures sur 24, 7 jours sur 7», explique Valérie Grégoire, coordonnatrice de La Clé sur la Porte.

Des offres d’hébergement bien intentionnées mais…

Avec l’éclairage mis sur la situation des victimes de violence conjugale par les médias depuis plusieurs jours, plusieurs citoyens et citoyennes se sont sentis interpellés. Certaines personnes offrent de leur propre chef des lieux privés comme leur propre résidence, chalet ou une chambre pour permettre à des femmes d’avoir un autre endroit pour rester. La Clé sur la Porte suggère de faire preuve d’une grande prudence face aux offres que l’on retrouve sur les réseaux sociaux, les petites annonces, le bouche-à-oreille, etc.

Valérie Grégoire, coordonnatrice, explique : « Il ne faut pas oublier que la femme victime de violence conjugale n’est pas dans une situation ordinaire. Il y a tout l’enjeu de sécurité et d’intervention à prendre en considération. Les maisons d’hébergement ont développé une expertise et des protocoles d’intervention en matière de violence conjugale. Nous suggérons fortement aux femmes et à leurs proches de les contacter en priorité. »

La Clé sur la Porte reçoit aussi plusieurs offres en cours d’année de gens désireux de fournir un lieu de résidence à des femmes dans le besoin. La maison d’hébergement ne peut s’associer à des initiatives individuelles. « Nous ne pouvons nous porter garant de la personne qui offre un hébergement de façon privée. Pour nous, la meilleure façon est de passer par une maison d’hébergement. Pour chaque femme qui nous appelle, nous évaluons la situation et nous trouvons avec elle des solutions adaptées pour répondre à ses besoins », souligne Valérie Grégoire. De plus, toutes les mesures de protection en lien avec la COVID-19 sont mises en place à la maison d’hébergement. Advenant le cas qu’une personne serait tentée par cette option, il est fortement suggéré de prendre des références sur la personne, voire de se renseigner si la personne a un dossier criminel.

Moyens de communication alternatifs

Il peut être difficile pour les femmes victimes de violence conjugale de rejoindre les ressources d’aide en période de confinement dû à la présence constante du conjoint. La Clé sur la Porte a mis à la disposition des femmes un outil de messagerie confidentielle afin que ces dernières puissent contacter la maison d’hébergement sans craindre de laisser des traces informatiques. Pour les proches, il y a aussi d’autres façons d’aider une femme vivant une situation de violence conjugale : rester en contact avec elle pour éviter qu’elle soit complètement isolée, ne pas hésiter à appeler les services policiers si on craint pour sa sécurité. De plus, La Clé sur la Porte conjointement avec la Sûreté du Québec de la MRC des Maskoutains et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent demandent la collaboration des commerces essentiels afin d’afficher les coordonnées des ressources d’aide en violence conjugale et de permettre aux femmes qui en font la demande d’appeler la maison d’hébergement ou les services policiers. « Plusieurs commerces se sont montrés très sensibles face à la situation et se sont dit prêts à collaborer pour faciliter l’accès des femmes à notre ressource et aux services policiers. C’est un bel exemple de solidarité sociale qui fait du bien », commente Catherine Véronneau, intervenante à la sensibilisation à La Clé sur la Porte.

La Clé sur la Porte :
Tél. : 450 774-1843
Courriel : maisoncle@maskatel.net
Facebook : @laclesurlaporte
Messagerie confidentielle : clesurlaporte.messageconfidentiel.ca/fr

SOS Violence conjugale 1 800 363-9010