Le masque de procédure: poubelle ou recyclage?

Saint-Hyacinthe, le 4 mars 2021 – La protection de l’environnement, la bonne gestion des matières résiduelles et la sécurité de tous est au cœur des préoccupations de la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains. C’est pourquoi il est important de rappeler que les masques, gants et lingettes ne doivent jamais être jetés par terre ou déposés dans les bacs de recyclage. Ils doivent toujours être jetés à la poubelle.

Rappelons que seuls les contenants, emballages et imprimés, composés de papier, de carton, de plastique, de verre ou de métal sont acceptés dans le bac de recyclage.

En plus d’être des contaminants au recyclage, lorsque que les équipements de protection individuels sont déposés dans le bac vert, ils sont également une source potentielle de contamination pour les employés du centre de tri.

Pour les organisations qui souhaiteraient faire l’achat de boîtes de récupération pour les masques et autres équipements de protection, quelques entreprises offrent des services de valorisation pour ces matières. RECYC-QUÉBEC a récemment diffusé un document répertoriant les Entreprises offrant des services de récupération de masques et d’équipements de protection individuelle, et il peut être consulté à l’adresse suivante :

recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/liste-options-recuperation-EPI.pdf  

Cependant, les alternatives disponibles soulèvent de nombreuses questions. En effet, les masques récupérés par ces entreprises prendront généralement la voie de la valorisation énergétique et rarement celle du recyclage. En d’autres termes, cela signifie que les masques sont incinérés après avoir parcouru des centaines de kilomètres, causant ainsi l’émission d’un volume significatif de gaz à effet de serre résultant du transport. Plusieurs experts ont consenti que l’enfouissement des masques, d’un point de vue environnemental, peut être plus acceptable que la valorisation énergétique.

Bien que l’élimination soit l’ultime option selon le principe des 3RV-E (Réduire, Réutiliser, Recycler, Valoriser, Éliminer), nous faisons actuellement face à une situation d’exception liée au contexte actuel de pandémie, lequel requiert une gestion particulière.