Québec verse plus de 840 000 $ à Acton Vale pour ses installations sportives et récréatives

Le lundi 28 octobre, le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie et député de Johnson, Yves-François Blanchet, a annoncé l’attribution, par l’entremise du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives, d’une aide financière de plus de 840 000 $ pour l’amélioration de trois installations sportives et récréatives de la Ville d’Acton Vale. Devant cette annonce, le maire Éric Charbonneau avait à peine à cacher sa joie sur le dénouement d’un dossier qui lui tient à cœur depuis plus de deux ans.

« Cette annonce est l’aboutissement d’un travail de longue haleine de notre administration municipale. Dans les dernières années, nous nous sommes faits insistants auprès de notre gouvernement pour dénoncer le piètre état de nos installations. Aujourd’hui, je ne peux que saluer l’écoute, l’ouverture et l’action du gouvernement de Madame Pauline Marois et principalement de notre député Yves-François Blanchet. »

Au total, c’est une somme de 1 682 000 $, dont la moitié sera financée par la Ville d’Acton Vale, qui sera injectée dans la restauration du Stade Léo-Asselin, de la piscine municipale et des terrains de tennis.

Au stade de baseball, le revêtement extérieur, la zone d’accueil, les installations sanitaires, l’aire de restauration et les locaux pour les joueurs et arbitres seront améliorées. La surface de jeu, l’éclairage et la clôture du champ extérieur seront également corrigés.

Du côté de la piscine, le bâtiment de services sera complètement remis à neuf. De plus, les aires autour de la piscine et de la barbotteuse seront aménagées afin de créer des zones plus conviviales avec des bancs et des tables de pique-nique.

 Finalement, les terrains de tennis actuellement en terre battue seront refaits avec une surface asphaltée recouverte d’acrylique.

« L’annonce d’aujourd’hui tombe à point car nous avions un besoin criant de restaurer ces infrastructures visées par ce projet. Dans le cas du Stade Léo-Asselin, l’état du bâtiment et du terrain faisait en sorte qu’il brimait la sécurité des joueurs et des spectateurs. De son côté, l’état du chalet de la piscine municipale était carrément une problématique au niveau de l’hygiène », ajoute  le maire.

« Grâce à ce partenariat financier, notre municipalité pourra compter sur des installations répondants aux besoins de ses citoyens. Il s’agit d’un projet qui cadre dans notre vision de se doter d’équipements et d’infrastructures de qualité permettant d’offrir des activités améliorant la qualité de vie de notre collectivité. »