Test du système Québec En Alerte le 25 novembre à 13 h 55

Le mercredi 25 novembre 2020, à 13 h 55, un message d’essai du système Québec En Alerte sera diffusé à la télévision, à la radio, sur les appareils mobiles compatibles connectés à un réseau LTE, sur le site Internet ainsi que sur les comptes Twitter et Facebook du ministère de la Sécurité publique (MSP). Ce message précisera qu’il ne s’agit pas d’une situation réelle et qu’il n’y a pas de danger pour la santé ou la sécurité des citoyens.

Compte tenu de l’évolution rapide des technologies, ce test doit être effectué chaque année afin de s’assurer du bon fonctionnement du système. L’exercice a également pour but de sensibiliser la population à l’affichage de l’alerte et à son signal sonore dans l’éventualité où une situation représenterait une menace pour la vie. C’est aussi l’occasion pour le ministère de rappeler aux municipalités et aux corps policiers le rôle et le fonctionnement de ce système d’alerte.

Chaque année en novembre, l’ensemble des provinces canadiennes diffusent ce test d’alerte à la population. Ce test est coordonné par En Alerte, une initiative pancanadienne qui réunit les organisations responsables des mesures d’urgence des provinces et des territoires, des ministères fédéraux et certaines entreprises de radiodiffusion et de télécommunication.

Depuis avril 2018, les alertes sont également diffusées sur les téléphones cellulaires, en plus de la radio et de la télévision. Au-delà d’une centaine d’alertes d’urgence ont été transmises avec succès à travers le pays et ont permis de sauver des vies. Ce fut le cas notamment en septembre 2018 lorsqu’une tornade a frappé la ville de Gatineau. Plusieurs citoyens ont témoigné que ce sont les alertes sur les appareils mobiles qui leur ont fait prendre conscience du danger appréhendé et qui leur ont permis de se mettre en sécurité. Le système Québec En Alerte peut aussi être utilisé lors d’un mouvement de terrain, d’un tremblement de terre, d’un feu de forêt ou autres types d’incendie, d’une inondation soudaine, d’un accident industriel, d’une crise civile ou d’une alerte Amber.

Il n’est pas possible de se désabonner de ce service essentiel. Cependant, ce ne sont pas tous les citoyens qui recevront le test d’alerte sur leur téléphone sans fil. Pour recevoir l’alerte, le téléphone cellulaire doit être compatible et connecté à un réseau LTE au moment où l’alerte est lancée. Si vous désirez vérifier la compatibilité de votre cellulaire, nous vous invitons à consulter la section Mobilité du site EnAlerte.ca.